BIENVENUE SUR LE SITE DE LA CCFS!

Pour être informés chaque semaine de toutes les nouvelles de la communauté, abonnez-vous à la NEWSLETTER de la CCFS en cliquant sur ce lien!

 

VACANCES ETE 2014

PAS DE MESSE EN FRANCAIS

PREMIERE MESSE - Dimanche 31 AOUT

   

 

MESSE FRANCOPHONES À L'ÉGLISE SAINT MICHEL (Plan d'accès)

Les messes de la CCFS ont lieu à Saint Michel le samedi soir à 18h00 et le dimanche matin à 10h30Une messe est également célébrée en semaine à Saint Michel tous les mardi soir à 19h30.

Prière de Taizé tous les premiers vendredis de chaque mois à 19h30 (6 juin, 4 juillet, 1er août, 5 septembre)

Confessions tous les samedi de 17h00 à 17h30 avant la messe

Paroisse Saint Michel
万航渡路1066号,近长宁路
1066 WanHangDu Lu/ChangNing Lu 
Métro Longde Lu (ligne 11, exit 3)

 

PLAN D'ACCÈS À L'EGLISE ST MICHEL

Accès Eglise Saint Michel Shanghai

AGENDA DES PROCHAINES MESSES

 

- Dimanche 31 août: Première messe après les vacances

- Samedi 13 septembre: Accueil des quartiers

- Dimanche 21 septembre: Messe de rentrée et pot d'accueil

   

 

 

Accédez à l'annuaire en cliquant sur le lien suivant: annuaire 

 

POUR RETROUVER LES DERNIERES HOMELIES DU PAPE FRANCOIS : CLIQUEZ SUR CE LIEN

 

 

 

 

  

 

Chers frères et sœurs dans la foi,

Une année pastorale s'achève. L'été nous attend pour reprendre souffle et pour nous ressourcer afin de reprendre la vie habituelle à la rentrée, à Shanghai pour les uns ou ailleurs pour les autres. L'année écoulée était riche en moments forts (célébrations, formation et solidarité).

C'est grâce à vous toutes et à vous tous qui y avez, non seulement participé, mais surtout porté la responsabilité dans les différents services et mouvements. Je vous en remercie vivement.

Je pense à l'équipe liturgique (l' animation des chants, musiciens, lecture de la parole, la prière universelle, le ministère extraordinaire de l'eucharistie, les quêteurs, procession des offrandes, les servants de messe, la technique comme la sonorisation) et tout particulièrement à Anne-Sophie Vignon qui l'a si bien coordonné cette année et qui est rentrée en France, à l'équipe de l'accueil général et des quartiers, notamment à Christine Herning, je pense à toutes les équipes de formations (catéchèse, catéchuménat, scoutisme, aumônerie des jeunes, notamment à Marie et François Portal, préparation aux sacrements, conférences, le mardi des jeunes professionnels et étudiants, END, Tandem, MCC, partage de la parole, prière des mères, groupe de prière Emmanuel, merci à Claire Le Chatelier et à Rozenn Decouvelaere qui vont vers d'autres horizons), je pense à toutes les personnes qui suivent les actions de solidarité au sein de Diaconia auprès du diocèse, d'APM, de Couleurs de Chine, de Will Foundation de BoAI ou encore au sein du catéchisme avec l'action des Boxes of Love. Je pense bien sûr aussi aux membres du Conseil Pastoral, organe consultatif de la CCFS qui permet d'évaluer les besoins d'orientation de la Communauté, à l'équipe très active et dynamique de la Communication, et enfin à l'équipe des Trésoriers, notamment à Thomas Rivet qui en a assumé la charge pendant de longues années avant de la transmettre récemment.

Enfin je pense à l'équipe pastorale, qui a pour vocation le souci de l'unité de la communauté. Chacun des membre de l'EP est référent d'un ou de plusieurs services de la communauté. Un grand merci notamment à Agnès Lemesre qui après cinq ans dans cette charge pastorale et à François Portal après deux ans partent pour servir l'Église ailleurs. 

Ce que nous avons vécu et continuons à vivre en communauté c'est bien "l'Église peuple de Dieu", peuple en marche. Nous ne sommes pas seuls, nous y rencontrons d'autres personnes de la même aspiration : être enraciné dans le Christ, Celui qui est entré dans l'histoire de l'humanité et qui nous a ouvert le cœur et les yeux afin de pouvoir comprendre par notre intelligence, nos sensibilités, notre liberté, notre désir d'une vie réussie pour savourer déjà ici-bas le bonheur d'être participants à la grande communauté des Saints.

C'est en découvrant nos talents, nos dons reçus, en les développant, et en les partageant que nous progressons ensemble sur le chemin de la vie.

C'est l'investissement (soit professionnel et/ou bénévole) dans le service de tous nos frères en humanité que chacun participe de façon créative à ce que Jésus appelle le Royaume de Dieu, où règnent justice et paix.

Pour l'année 2014/15 nous poursuivons en communion avec l'Église universelle le thème de "la famille et des vocations".

À vous toutes et à tous, je souhaite des beaux moments de retrouvailles avec vos proches, vos amis et des rencontres de nouvelles personnes inspiratrices ainsi que la découverte des régions ou des pays du monde qui nous est confié à le préserver pour les générations à venir. 

 

Je vous remercie de votre fidélité, en union de prière, bien le vôtre

 

François-Joseph

 

 


 ANNONCES


 

Chanter, c’est prier deux fois !

Vous aimez chanter, et aimeriez donner de la voix pour contribuer à rendre les célébrations vivantes ? Vous êtes musicien et aimez vous exprimer en musique? N’hésitez pas à contacter le groupe des animateurs de chants : messes calmes du samedi soir, messes festives du dimanche, il y en a pour tous les talents ! Mais n’hésitez pas, le groupe a besoin de se renforcer suite aux départs de Shanghai de plusieurs de ses membres !

Nous vous attendons !

Contacts :

Priscille ( Cet adresse mail est protégé contre les spambots. Vous avez d'activer le javascript pour la visualiser. );  Anne-Elisabeth ( Cet adresse mail est protégé contre les spambots. Vous avez d'activer le javascript pour la visualiser.

 

 


 

Le groupe scout Sainte Anne Wang fera sa messe de rentrée le dimanche 21 septembre. Une réunion suivra la fin de la messe pour présenter le fonctionnement du groupe (louvettes, louveteaux, guides et scouts) et pour déposer les fiches inscriptions et cotisations. 
Les dossiers d'inscription seront disponibles à partir de début septembre à l'adresse  Cet adresse mail est protégé contre les spambots. Vous avez d'activer le javascript pour la visualiser. . Merci

 

 


 

 

Qu'est ce que la trinité ?

Le monothéisme trinitaire des chrétiens

 

La communion du Père, du Fils et du Saint-Esprit au cœur de notre foi. Par Jean-Noël Bezançon, ancien directeur de l'Institut supérieur de pastorale catéchétique (ISPC), curé à Saint-Maur.

 

Dans le dialogue que tentent d'instaurer aujourd'hui entre eux ceux qui croient en un seul Dieu, le Credo des chrétiens, leur foi en la "Trinité", semble une difficulté majeure.

 

Selon le Nouveau Testament, la rupture entre Jésus et les autorités juives, le centre des controverses et de son procès, fut sa revendication d'un lien singulier avec Dieu : "Ce n'est pas pour une oeuvre belle que nous voulons te lapider, mais pour un blasphème, parce que toi qui es un homme, tu te fais Dieu" (Jean 10, 33) ; "Dès lors les Juifs n'en cherchaient que davantage à le faire périr, car non seulement il violait le sabbat, mais encore il appelait Dieu son propre Père, se faisant ainsi l'égal de Dieu" (Jean 5, 18)

 

Six siècles plus tard, les musulmans se scandalisent : "Impies ceux qui ont dit : "Allah est le troisième d'une triade" Il n'est de divinité qu'une Divinité unique" (Coran, V, 7). En "ajoutant" le Fils et le Saint-Esprit à la foi au Dieu unique, les chrétiens ne rendent-ils pas le dialogue impossible avec les autres croyants ?

 

Pourtant, l'originalité trinitaire, telle qu'elle apparaît dans la célébration du baptême, dans le "Gloire à Dieu", le Credo ou les prières eucharistiques, est indéracinable de la foi chrétienne. Mais comment expliquer que les chrétiens, qui continuent, comme Jésus et avec lui, à croire en un seul Dieu, aient pu en venir ainsi à croire "aussi" en Jésus ?

 

De la foi de Jésus à la foi en Jésus

 

Jésus demeure le modèle parfait du croyant (Hébreux 12,2). Or la foi juive en un Dieu unique n'est pas d'abord une croyance, un système de pensée. Ce "monothéisme" est d'abord un art de vivre : c'est manifester, dans les choix de la vie, que Dieu seul est Dieu, que rien n'est Dieu sauf Dieu. C'est un combat permanent contre la divinisation de tout ce qui n'est pas Dieu, les "idoles" : le Pouvoir, l'Argent, la Nation, le Sexe, les rites religieux eux-mêmes, tout ce que nous sommes toujours tentés de sacraliser. La profession de foi du Deutéronome, le "Shema Israël", "Écoute, Israël, le Seigneur notre Dieu est l'unique" (Deutéronome 6, 4), n'abolit rien de la vie des hommes mais elle relativise tout par rapport au seul absolu, Dieu. C'est, encore aujourd'hui, une vraie libération de tous les Pharaons.

 

Jésus a hérité de ses pères cette foi contestante. Il est même le champion de ce monothéisme : s'il y a bien quelqu'un pour qui rien n'est dieu sauf Dieu, ni César, ni les liens familiaux, pas même le Temple ou le Sabbat, c'est bien lui. "Il a mis sa confiance en Dieu. Que Dieu maintenant le délivre !", reconnaissent même ses ennemis au pied de la croix (Matthieu 27, 43). Jésus a pris au sérieux sa confession de foi, il l'a traduite en actes.

 

La foi est donc cette relation à Dieu qui remet tout à sa juste place. Ce qui a frappé les premiers compagnons de Jésus, c'est précisément l'intensité, la proximité, l'intimité de sa relation à Dieu. Là est son originalité, manifestée dans son comportement et dans sa prière. Cette audace tranquille avec laquelle il enseigne ("On vous a dit, moi je vous dis…" Matthieu 5), la justification qu'il en donne ("Mon enseignement ne vient pas de moi mais de celui qui m'a envoyé" Jean 7, 16), sa façon de disposer du pardon de Dieu ("Tes péchés sont pardonnés" Marc 2, 5), le pouvoir qu'il a de vaincre la maladie et de terrasser les puissances du mal, tout cela atteste une relation tout à fait particulière avec celui que tous nomment Dieu et que, lui, ose appeler Père, et même "mon Père". C'est cette singularité qui fascine les uns et scandalise les autres.

 

Au point que, très vite après sa mort et sa résurrection, ses disciples en viennent à associer à la réaffirmation traditionnelle de leur foi l'attestation de la relation unique de Jésus avec ce Dieu unique : "Il n'y a pour nous qu'un seul Dieu, le Père, de qui tout vient et vers qui nous allons, et un seul Seigneur, Jésus Christ, par qui tout existe et par qui nous sommes" (1 Corinthiens 8, 6). Donner à Jésus ce titre de Seigneur, qui dans toute la première alliance est propre à Dieu, ce n'est évidemment pas le substituer à Dieu : "Jésus Christ est Seigneur à la gloire de Dieu le Père", chantent les Philippiens (2, 11). A sa gloire, pas à sa place : Seigneur avec Dieu, comme lui et en lui, en raison de sa relation unique avec lui, relation d'origine et d'intime proximité suggérée par le titre de Fils.

 

Le credo du baptême

 

Héritiers de la foi de Jésus, les chrétiens continuent donc de proclamer : "Nous croyons en un seul Dieu". Et c'est bien le Créateur, le Dieu d'Abraham et de Moïse, le Dieu qui sauve et qui fait alliance. Mais désormais ils le proclament Père en un sens nouveau et beaucoup plus fort puisque, avant même d'être le créateur de tous les hommes et le père d'Israël et de son roi, il est depuis toujours le Père de ce Fils devenu l'un d'entre nous, Jésus.

 

Dans le Nouveau Testament "Dieu" reste le nom propre du Père. Quand ce nom est sujet d'une phrase (en grec, O Theos, avec l'article), il désigne toujours le Père. Mais la nouveauté surprenante est qu'on en soit venu, après Pâques, à attribuer à Jésus lui-même ce titre de Dieu. Telle est la foi de Thomas quand il reconnaît le Ressuscité, confessant sa divinité dans le moment même où il en comprend les plaies : "Mon Seigneur et mon Dieu" (Jean 20, 28). Ce qui permet à l'évangéliste de proclamer dès son Prologue que le Verbe, la Parole éternelle de Dieu, est depuis toujours à ce point tourné vers Dieu qu'il est Dieu comme Dieu : "Et le Verbe était tourné vers Dieu. Et le Verbe était Dieu" (Jean 1, 1). Les lettres de Paul, elles aussi, à plusieurs reprises, donnent à Jésus les titres de Seigneur et de Dieu, non seulement dans des confessions de foi (Romains 10, 9 ; 1 Corinthiens 12, 3 ; 2 Corinthiens 13, 13), mais parfois même au détour d'une phrase, comme si cela allait de soi (voir Romains 9, 5 ; Tite 2, 13). D'où, dans le Credo, l'apparition d'un second article, comme une sorte de redoublement de l'unicité : Unique est Dieu, Unique est ce Fils si proche de lui, tellement un avec lui, qu'il est Dieu avec lui et en lui.

 

Et, toujours sans faire nombre avec la foi dans l'Unique, le Credo rebondit une fois encore, dans un troisième article, lié à la troisième plongée du baptême, pour confesser l'Esprit, appelé lui aussi Seigneur, source divine de la vie, et englobé, avec le Père et le Fils, dans une seule et même adoration. Là encore, les chrétiens n'ont pas le sentiment d'innover : Jésus n'a-t-il pas lui-même, dans ses paroles d'adieu, parlé de l'Esprit comme de quelqu'un, lui attribuant des actions personnelles (venir, enseigner, rappeler, témoigner…, Jean 14, 15 et 16), allant jusqu'à le présenter comme un autre lui-même, un "autre Paraclet" (Jean 14, 16 et 26 ; 15, 26) ?

 

Voilà pourquoi, sans rien renier de la foi de Jésus dans le Dieu Unique, nous croyons au Père, au Fils et au Saint-Esprit. Et cela change non seulement notre compréhension de Dieu mais aussi, radicalement, notre compréhension de l'homme et de sa vocation.

 

La Trinité, lumière sur l'homme

 

C'est sur ce point que le "monothéisme trinitaire" des chrétiens représente une véritable révolution : "Le monothéisme unitaire, c'est-à-dire le monothéisme où Dieu était considéré comme un solitaire, est quelque chose de déconcertant… car comment situer ce personnage qui se regarde, qui tourne autour de soi ?... C'est de ce cauchemar effrayant que Jésus nous a délivrés… Dire que Dieu n'est pas solitaire, c'est immédiatement nous dire que la vie de Dieu va vers un Autre, que la vie de Dieu est charité… La vie divine apparaît tout entière concentrée dans ce don mutuel du Père au Fils, et du Fils au Père, dans l'unité du Saint-Esprit… En Dieu il n'y a qu'une manière d'exister, c'est de se donner". Parce que "Dieu est amour" (1 Jean 4, 7), l'homme advient en aimant. Parce que Dieu n'est pas solitaire, l'homme n'est lui-même qu'en devenant solidaire. C'est dans la relation qu'il advient comme personne, à la ressemblance des personnes trinitaires.
 

 

Cette communion du Père, du Fils et du Saint-Esprit, s'aimant d'un amour si intense, si total, qu'ils ne font qu'un, n'est pas, pour les chrétiens, un supplément facultatif venant compliquer la foi au Dieu unique. Il est vital pour notre vie d'hommes, et pour la vie entre les hommes, de découvrir que "Personne n'est quelqu'un tout seul, pas même Dieu".

Jean-Noël Bezançon, ancien directeur de l'Institut supérieur de pastorale catéchétique (ISPC), curé à Saint-Maur (Val de Marne) ; juin 2006

 

Croire.com

DANS LE MONDE

Comment parler de Jésus?

La fréquentation du Jésus des Évangiles bouscule et affine les représentations que nous avons de lui. Un entretien avec Jean-Louis Souletie, théologien, professeur à l’Institut catholique de Paris. Publié le 14 avril 2014.  Beaucoup  de chrétiens hésitent à parler de Jésus. Certains disent même...

Plus

DECOUVREZ

L'eucharistie : un grand mystère !

L'eucharistie est bien la chose la plus étrange et la plus mystérieuse qui soit. Comment comprendre que ce morceau de pain rond devienne le corps du Christ livré pour nous ?"Eucharistie" est la transposition française d'un mot grec qui veut tout simplement dire : "rendre grâces", "remercier". L'...

Plus

ALLER PLUS LOIN

Jésus Ressuscité

Jésus est ressuscité…qu’est-ce que cela change ?  La réponse de Chantal Reynier  Jésus est ressuscité. C’est un fait que les chrétiens proclament solennellement au jour de Pâques, leur plus grande fête. C’est le cœur de leur foi. Croire au Christ ressuscité n’est pas simplement une ques...

Plus

 

 

 

La CCFS sera représentée et aura un stand à l’occasion de l’Expat Show à Shanghai les 5, 6 et 7 septembre prochains au Shanghai Exhibition Center. Tous les renseignements sont à retrouver sur le site de l’Expat Show www.expatshowchina.com

 

Nous Contacter

Vous n'avez pas trouvé de réponses à vos questions ou vous souhaitez faire une annonce pendant la prochaine messe, faites-le nous savoir : Equipe Communication

Newsletter

Souscrire à la newsletter de Catho-Shanghai pour être au courant des dernières actualités et activités de la communauté!